Voiture

Le voyant moteur orange : mode d’emploi

Le tableau de bord d’un véhicule comporte plusieurs voyants moteurs. Parmi ceux-ci, figure le voyant moteur orange qui ne s’allume qu’en cas de défaillance liée au moteur. Mais, que savoir du voyant moteur et de son fonctionnement ? Que signifient ses clignotements et quelles en sont les causes ? Cet article vous permet d’en savoir davantage.

Qu’est-ce que le voyant moteur orange ?

Le voyant moteur fait partie des principaux voyants sur le tableau de bord du véhicule. En effet, il permet au conducteur de rendre compte d’un dysfonctionnement, notamment des avaries au niveau du moteur de l’engin. Cependant, la gravité ou même la nature du défaut identifié varient et se traduisent à partir d’un allumage fixe ou continu du voyant.

A lire en complément : Quand faut-il changer l'huile d'une boîte de vitesses manuelle ?

Au niveau du tableau, le voyant moteur tient une même apparence, quel que soit le modèle du véhicule. Cette dernière est similaire à celle d’un bloc moteur aperçu en profil. Par ailleurs, sa couleur est généralement orange, mais elle peut parfois se décliner en rouge. De plus, notons que le clignotement peut être seul, s’accompagner de messages préinscrits dans le système ou de symboles pour traduire l’urgence de la panne.

À quoi correspond le clignotement du voyant moteur orange ?

En cas de dommage lié au moteur, le voyant moteur s’active de différentes façons selon la gravité du problème. Il peut par exemple être fixe, intermittent ou allumé avec un clignotement. Voici ce à quoi correspondent ces signes :

Lire également : C’est quoi un covering ?

Un voyant moteur fixe

Lorsque le voyant moteur est fixe, cela signifie que le moteur est confronté à une erreur permanente. La plupart du temps, le problème se rapporte aux dispositifs intervenant dans l’antipollution. Le cas échéant, le conducteur doit emmener le véhicule auprès d’un garagiste pour un diagnostic afin de repérer la panne.

Un voyant moteur fixe suivi d’une détérioration des performances de l’auto

Il se peut que le voyant moteur s’allume et s’accompagne d’une dégradation de performances du véhicule. En effet, cela s’explique par le fait que le système a identifié un sérieux dommage au niveau du moteur. Dans ce cas, le moteur passe en mode dégradé afin de se mettre à l’abri d’une casse. Le conducteur quant à lui, doit, dans la mesure du possible, arrêter le fonctionnement du moteur et recourir aux services d’une dépanneuse pour la remorque du véhicule jusqu’au garage.

Un voyant moteur qui clignote en permanence

Un voyant moteur qui clignote indique un problème dans le pot catalytique qui est, soit endommagé, soit en surchauffe. Dans l’un ou l’autre des cas, il faut que le conducteur arrête le véhicule sans toutefois l’éteindre. S’il continue la route, cela peut conduire à des dommages définitifs au niveau du pot et un incendie peut même en découler.

Quelles sont les causes de l’allumage du voyant moteur ?

Les différentes actions du moteur proviennent de diverses sources. Mais généralement, elles sont dues à un souci matériel ou électronique. Dans le premier cas, cela peut être relatif :

  • Au système d’injection: injecteur, pompe à injection… ;
  • Au système antipollution : niveau du catalyseur (encrassé ou en surchauffe) et du filtre à particules ;
  • A une détérioration de quelques parties du moteur comme les cylindres ou les parties mobiles.

Les défaillances électroniques quant à elles sont souvent liées aux sondes lambda ou aux capteurs. Ce sont entre autres des éléments qui favorisent l’identification des pannes mécaniques au niveau du moteur. Parmi les causes entraînant cette situation, on a :

  • La baisse de la tension de la batterie ;
  • L’avarie des sondes ;
  • Le mauvais contact des connecteurs.

Que faire lorsque le voyant moteur s’allume ?

Lorsque le voyant moteur s’allume, le conducteur a la possibilité de réaliser un diagnostic pour avoir une idée de la gravité de la panne. Pour le faire, l’usage d’un appareil de diagnostic compatible à l’auto est recommandé. En effet, ce dispositif sera branché sur l’ordinateur de bord pour la lecture du code défaut qui indique sur la partie défaillante du véhicule. Une fois le problème détecté sur l’appareil de diagnostic, il revient au conducteur de repérer la partie concernée sur le véhicule. En cas de doute, il est préférable de faire appel à un professionnel pour de résultats satisfaisants.

Article similaire