Transport

Entreprise VTC : le statut le plus courant pour exercer

De plus en plus d’auto-entrepreneurs optent pour le statut VTC compte tenu des nombreux avantages qu’il offre. En effet, ce statut facilite la création des entreprises peu importe la situation de l’auto-entrepreneur. Qu’est-ce donc qu’une entreprise VTC ? Quel est son mode de fonctionnement ? Éléments de réponse dans cet article.

Entreprise VTC : c’est quoi ?

Un VTC est un Véhicule de Tourisme avec Chauffeur. Tout comme les taxis, le VTC propose les services de transport avec chauffeur à la clientèle. Ainsi, une entreprise VTC est une société qui met à la disposition des clients des véhicules de transport et des chauffeurs. Cependant, il est souvent difficile de reconnaitre un VTC à première vue. C’est un type de véhicule qui n’a pas souvent de pancarte comme c’est le cas des taxis. Pour créer une société VTC, il faut suivre d’abord une formation de chauffeur VTC et disposer d’un certain nombre de documents. L’auto-entrepreneur doit avoir un permis B ainsi qu’une carte professionnelle VTC.

A lire en complément : Comment bien choisir son hoverboard ?

L’obtention de cette carte nécessite que l’auto-entrepreneur dépose une demande à la préfecture. Il doit donc réunir certaines pièces pour constituer le dossier. Il s’agit entre autres d’une attestation de résidence, d’une copie du permis de conduire, et d’un certificat d’aptitude physique. Il doit également ajouter à ce dossier un certificat de suivi de formation avant de déposer la demande.

Statut auto-entrepreneur VTC

Il est recommandé d’opter pour le statut d’auto-entrepreneur lors de la création lors de l’entreprise de VTC. En effet, ce statut offre d’importants avantages fiscaux et aucune taxe n’est à payer si le chiffre d’affaires n’est pas précisé. Il est possible d’obtenir un statut microfiscal en choisissant ce statut. Les personnes qui souhaitent exercer les fonctions de VTC par circonstance peuvent choisir le statut auto-entrepreneur VTC. Leur chiffre d’affaires ne peut toutefois pas excéder 33000 euros avec ce type de statut. La création d’une entreprise VTC a certes de nombreux avantages, mais aussi des inconvénients. Il est donc très important de prendre connaissance de tous ces paramètres avant de procéder à la création de ce type de société.

A lire également : Qu’est-ce qu’une aire de covoiturage ?

En effet, dans une entreprise de VTC, il n’existe qu’un associé unique. Avec ce type de statut, l’entreprise se développe très rapidement et le CA peut évoluer sans limites. Les biens de l’auto-entrepreneur ne peuvent pas être saisis en cas de problème lorsqu’il opte pour le statut auto-entrepreneur VTC. Il est d’ailleurs possible de créer une entreprise de VTC en étant salarié, chômeur, retraité ou même étudiant.

Bien qu’une entreprise offre de nombreux avantages, elle a également des inconvénients non négligeables. Avec une entreprise de VTC, le client doit par exemple nécessairement faire une réservation. Quant au chauffeur, il ne peut point trouver de client dans la circulation.