Voiture

Comment devenir un as du demarrage en cote ?

Pour la plupart des conducteurs automobiles, notamment les candidats à l’examen pratique du permis de conduire, le démarrage en côte est l’une des manœuvres les plus complexes à réaliser. Il s’agit pourtant d’une compétence incontournable que tout conducteur doit avoir pour pouvoir rouler n’importe où.

En utilisant les techniques adéquates, l’on peut être assuré de réussir ses démarrages en côte et même en devenir spécialiste. Nous vous proposons justement dans cette revue deux principales techniques qui vous aideront à maîtriser cette manœuvre. Vous trouverez également de précieux conseils à mettre en pratique pour vous perfectionner.

A voir aussi : Marques de voitures françaises : liste complète et actualités auto

Comprendre ce que c’est qu’un démarrage en côte

Démarrer en côte consiste à faire avancer un véhicule qui se trouve à l’arrêt dans une côte. Il s’agit d’une manœuvre nécessaire en cas d’arrêt avant une montée ou lorsqu’un obstacle est rencontré à mi-côte. Pour la réaliser, le conducteur doit être habile aux jeux d’embrayage, d’accélérateur et ne savoir utiliser que le frein en main en oubliant la pédale de frein. Cela évite de faire caler le véhicule ou, pire encore, de le forcer à reculer en augmentant le risque de collision.

Pour circuler librement sur la voie publique,  il est important de maîtriser le démarrage en côte. Négliger cette manœuvre pourrait plus tard s’avérer gênant pour les autres conducteurs et même les autres usagers de la route. Vous risquez également de perdre le contrôle de votre véhicule et de ne plus pouvoir le faire bouger. Cette manœuvre est enseignée par tous les moniteurs à leurs apprenants. Il est nécessaire, pour sa réussite, de maîtriser le véhicule et de pratiquer régulièrement dans des situations réelles.

A voir aussi : Démontage tringlerie boîte de vitesse 206 : guide pratique

Les différentes techniques de démarrage en côte

Comme annoncé ci-dessus, il existe principalement deux techniques à employer pour réussir un démarrage en côte. Il s’agit de la technique avec le frein à main et celle sans le frein à main.

La technique avec le frein à main

Avant toute chose, vous devez veiller à ce que votre frein à main soit correctement serré. Commencez en débrayant et en mettant la première vitesse. Levez ensuite délicatement votre pied de la pédale d’embrayage jusqu’à trouver le point de patinage. Vous serez alors traversé par une vibration qui vous donnera l’impression que le véhicule est sur le point de se lancer.

Poursuivez en appuyant sur la pédale d’accélération jusqu’à obtenir 2000 tours par minute sur votre tachymètre. L’avant du véhicule commencera à se lever légèrement, ce qui vous indiquera qu’il est prêt à aller de l’avant. Dès cet instant, relâchez le frein à main pour faire avancer votre véhicule.

Comment devenir un as du demarrage en cote

Cette première méthode de démarrage en côte s’applique essentiellement dans les cas de lancement sur une pente raide où le risque de recul du véhicule est plus élevé. Elle convient d’ailleurs plus aux conducteurs qui ont récemment obtenu leur permis de conduire.

La technique sans frein à main

Méthode plus rapide à réaliser, elle ne permet cependant pas de trouver facilement le point d’équilibre. Pour commencer, il faudra d’abord avoir le pied sur la pédale de frein, faire un débrayage et mettre la vitesse en première. Ensuite, placez votre pied sur l’embrayage et levez-le délicatement jusqu’à trouver la position du point de patinage. Maintenez cette position et retirez votre pied de la pédale de frein. Le véhicule devrait parfaitement rester au stop. Poussez progressivement l’accélérateur.

Poursuivez en appuyant progressivement sur l’accélérateur tout en gardant les yeux sur le tachymètre. Lorsque l’aiguille indique 2000 tours par minute, maintenez votre pied sur l’accélérateur et relâchez doucement l’embrayage dès que le véhicule se met à avancer. Augmentez maintenant votre accélération pour finir.

Notons que le démarrage en côte sans frein à main fonctionne mieux pour les conducteurs confirmés et en cas de lancement sur une pente douce. Même si le frein à main n’est pas utilisé avec cette méthode, il peut vous être très utile, surtout si certains doutes vous viennent à l’esprit soudainement. Vous pourrez peut-être sentir que la voiture est sur le point de caler ou recule au lieu d’avancer. Dans ces cas, levez immédiatement le frein à main.

Quelques conseils pour réussir à coup sûr ses démarrages en côte

Pour devenir un as dans la réalisation de cette manœuvre, il est important que vous appreniez à écouter les bruits du moteur pour détecter le point de patinage et ainsi déterminer la position d’embrayage à maintenir. Cela vous permet également de décider du bon moment pour accélérer en relâchant le frein à main ou la pédale de frein.

En outre, il est aussi crucial de maîtriser le jeu des pédales. En effet, c’est dans le balancement des pédales d’embrayage et d’accélérateur que se trouve le secret de la réussite du démarrage en côte. Il faudra donc que vous vous entraînez à rendre les mouvements de vos pieds et de vos jambes aussi souples que possible.

Cela nécessite une relaxation complète. Lorsque vous êtes tendu, vos muscles se contractent, ce qui ralentit considérablement vos mouvements. Quand on se retrouve face à un obstacle et qu’on doit encore exécuter une manœuvre complexe, il est vrai que le stress est à son plus haut niveau. Vous devez néanmoins apprendre à maîtriser ce stress et cette angoisse pour vous en sortir dans l’exécution de votre manœuvre.

Les erreurs courantes à éviter lors des démarrages en côte

Les erreurs courantes lors des démarrages en côte sont nombreuses et touchent souvent les débutants. Pensez à bien veiller à doser la manipulation afin que le frein soit suffisamment serré sans bloquer les roues. Il faut savoir qu’il existe certainement des situations plus difficiles que d’autres pour réaliser un bon démarrage en côte. Dans ces cas précis, une astuce consiste à utiliser sa « pédale magique ». Cette dernière correspond tout simplement au bouton d’aide au démarrage en pente. Pour finir avec les erreurs courantes relatives aux départs en côte : n’utilisez jamais la première vitesse uniquement !
Cette section contient 400 tokens.

Comment pratiquer pour améliorer sa maîtrise des démarrages en côte

Si vous souhaitez améliorer votre maîtrise des démarrages en côte, il faut pratiquer régulièrement. Voici quelques astuces pour progresser rapidement :

Commencez par chercher une pente douce et peu fréquentée pour vos premiers essais. Vous pouvez aussi opter pour un parking désert ou un terrain vague si vous n’êtes pas à l’aise avec l’idée de démarrer sur une route ouverte.

Prenez le temps de bien comprendre comment fonctionne votre véhicule. Familiarisez-vous avec la position du levier de vitesses et celle du frein à main. Apprenez aussi à doser l’accélération afin de prendre un bon départ sans brusquer le moteur.

Une fois que vous êtes prêt, essayez plusieurs fois jusqu’à ce que cela devienne naturel. Répétez les exercices jusqu’à ce que vous soyez capable de partir en côte sans souci.

Il peut être utile d’avoir quelqu’un qui puisse superviser vos débuts en côte afin qu’il puisse corriger rapidement vos erreurs et répondre à toutes vos questions.

N’hésitez pas non plus à utiliser des outils numériques tels que les vidéos explicatives ou les tutoriels disponibles sur internet ou sur les réseaux sociaux spécialement conçus pour apprendre aux débutants comment effectuer correctement un démarrage en côte.

Sachez qu’une fois ces étapes acquises, il ne faut jamais se relâcher car la pratique permet toujours d’améliorer sa technique !

À noter : Il faut se rappeler les règles élémentaires en matière de sécurité routière, telles que le port obligatoire de la ceinture de sécurité ou encore l’usage du casque pour les motocyclistes.

Article similaire